Ouverture d’un atelier au profit des inspecteurs sur le nouveau programme de la première année du fondamental


Kaédi, 23/10/2020

Le ministre de l’Education Nationale, de la Formation et de la Réforme, M. Mohamed Maalainine Ould Eyih, a présidé vendredi à Kaédi, l’ouverture d’un atelier de formation au profit des inspecteurs de l’enseignement dans les moughataas du Gorgol, du Brakna, du Trarza et du du Guidimagha sur le nouveau programme de la première année de l’enseignement fondamental.

D’autres ateliers similaires sont organisés simultanément à Nouakchott, Aioun et Akjoujt au profit des inspecteurs de l’enseignement dans le reste des wilaya du pays.

Les ateliers de formation qui durent 5 jours permettront la présentation de plusieurs exposés par des experts pédagogiques qui ont travaillé sur l’enrichissement du programme, son nettoyage et les corrections devant être apportées, durant deux semaines, grâce à un appui de l’UNESCO.

Le programme en question sera enseigné dès le début de l’année scolaire 2020-2021.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre de l’Education nationale, de la Formation et de la Réforme a indiqué que l’opération de formation sur le programme dans sa nouvelle formule a pour but, entre autres, d’informer l’équipe d’encadrement, de façon précise, sur les nouveautés du programme, marquées par l’allègement du contenu en matière de connaissance au profit de l’acquisition des compétences.

Il a ajouté que le thème principal des ateliers de révision est : "Un élève qui sait lire et écrire à la fin de l’année scolaire", soulignant que ce thème est devenu l’objectif d’intégration fondamental de l’opération dans son ensemble.

Il a en outre précisé que la révision a aussi visé la création de nouvelles techniques didactiques de nature à aider l’enseignant dans la réalisation de l’objectif visé et mettant à sa disposition, pour cela, les outils pédagogiques appropriés.

Le ministre a noté que l’actuelle opération de formation a aussi pour but de créer une équipe d’encadrement compétente et apte à transmettre les contenus du nouveau programme aux enseignants.

Le ministre a précisé que le choix de la réforme de notre système pédagogique est un choix irréversible et qu’il sera réalisé, affirmant que son département est ouvert sur tous les acteurs pédagogiques et même sur toutes les élites pour tirer profit de leurs avis, de leurs idées et de leurs propositions. Elle accueille également favorablement, a-t-il dit, les contributions des syndicats, des parents d’élèves et des organisations de la société civile dans les efforts consentis en vue de l’amélioration qualitative du style de gestion administrative ainsi dans le traitement éclairé des déséquilibres constatés dans notre système pédagogique.

Le ministre a affirmé que le département est décidé à réhabiliter la mission d’encadrement pédagogique et administratif et à mettre l’expert national dans la position qui lui est appropriée.

Auparavant, le maire de la commune de Kaédi, M. Tahara Bradji, avait souhaité la bienvenue au ministre, se félicitant du choix de la ville de Kaédi pour abriter cet atelier sur lequel, a-t-il dit, les générations du pays fondent de grands espoirs pour développer l’enseignement, actualiser les programmes scolaires dans le but d’accompagne la grande évolution qui marque l’époque actuelle. et assurer l’adéquation entre les spécialités et les nouvelles orientations et les besoins du marché du travail.

L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du wali mouçaid, wali par intérim du Gorgol, M. Mohamed Mahmoud Ould Mohamed El Moctar, du hakem de la moughataa de Kaédi, du directeur régional de l’Education nationale et du directeur de l’école normale des instituteurs.


République Islamique de Mauritanie
Ministère de l’Éducation Nationale, de la Formation Technique et de la Réforme

Tous droits réservés - Copyright © 2020